• Gargouille de l'église Saint Martin - Saint Valery sur Somme

    L'église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme est une église paroissiale située dans la ville haute de Saint-Valery-sur-Somme à l'ouest du département de la Somme.

    La présence d'une église à Saint-Valery-sur-Somme est attestée au XIIe siècle. La construction de l'église actuelle remonte au XIIIe siècle. Elle subit des destructions pendant la Guerre de cent ans et fut incendiée en 1475, en même temps que la ville sur ordre de Louis XI qui s'opposait alors au roi d'Angleterre et au duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

    L'église fut reconstruite à la fin du XVe siècle et consacrée en 1500. La construction se poursuivit néanmoins jusque 1559. Pendant la Révolution Française, l'église subit quelques dommages : mobilier vendu, tableaux et chasse brûlés, cloches fondues.

    En 1845 fut construit un bâtiment rectangulaire en brique donnant accès au clocher.


    12 commentaires
  • Saint-Valery-sur-Somme - La Pinguely 101 sur le pont de l'écluse.

    1905-1975 : La construction et son réseau d'attache

    La 101 est construite en 1905 à Lyon par la société Pinguely (numéro d'usine 165), pour les Chemins de fer du Morbihan (CM). Elle circule essentiellement sur les lignes à voie métrique de Loire Inférieure : Saint Nazaire - La Roche-Bernard, Herbignac - Guérande et Pornic - Paimboeuf. Elle faisait partie d'une série de quatre machines numérotées 101 à 104. Deux de ces machines, les 101 et 103, sont vendues aux Forges de Gueugnon et terminent leur carrière jusqu'à la fermeture de ce site industriel. En 1975, les 2 locomotives sont achetées par la Fédération des Amis des Chemins de fer Secondaires (F.A.C.S.), et la 101 confiée au CFBS (la n°103 est en monument près du Chemin de Fer du Vivarais en hommage à Mr Seguin, grand inventeur au service de la machine à vapeur).

    1975 - 1996 : Une nouvelle activité

    Arrivée en avril 1975, la machine est rapidement retimbrée et assure le premier train de la saison en juin de la même année. Elle participe alors pendant de nombreuses années aux circulations avec les 15 & 25 (020 Corpet), puis avec la 3714 (031 Buffaud & Robatel). L'arrivée de la 1 (130 Corpet) en 1992 permet de limiter l'utilisation de la 101 car la machine montre des signes de faiblesses.

     

    1996 - 2009 : L'attente de la restauration

    La machine arrive aux limites d'usure admissible. Dans le même temps, le CFBS a remis en service des machines de plus grande taille et capacité. La 101 est alors remisée. Il convient de refaire une chaudière ainsi que l'ensemble de la carrosserie à neuf. Le CFBS donne ensuite la priorité à la restauration totale d'une locomotive plus puissante : la 15 (130 Haine Saint Pierre). La 101 est donc abritée en attente de restauration.

     

    Depuis 2009 : La renaissance !

    Le CFBS s'étant vu renouveller la convention de mise à disposition de cette locomotive par la F.A.C.S. pour une longue durée, il est alors possible d'entreprendre la grande restauration de cette belle machine à vapeur. De nombreux organes sont à limite d'usure, et un des deux cylindres est hors service. En travaillant avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC Picardie), la 101 étant classée Monument Historique, un plan de financement est établi. Les travaux peuvent donc commencer et dureront plusieurs années, l'Atelier du CFBS devant aussi entretenir les nombreuses autres locomotives en service !

    En 2010, la première étape consista au démontage de la machine, à l'expédition de sa chaudière pour plan et reconstruction d'une nouvelle. L'objectif est de présenter la 101 en état de marche et complètement restaurée pour la Fête de la Vapeur 2013.

    Avril 2013 : le grand retour

    Après de très nombreuses heures de travaux et une course contre la montre dans les dernières semaines avant la Fête de la Vapeur, la 101 sera finalement allumée avec sa nouvelle chaudière pour la première fois le mardi 23 avril 2013. Son compresseur neuf n'étant pas encore réceptionné, c'est un compresseur prêté pour l'occasion par Disneyland Paris qui permet à la 101 de faire sa première aparition officielle devant le public vendredi 26 avril 2013 lors de la parade des locomotives du festival "off".


    Samedi 27 avril, la 101 remorque ses premiers trains commerciaux lors de la Fête de la Vapeur. Elle abandonne samedi soir son compresseur de prêt au profit de la 130 Cail n°2 qui avait rencontré des problèmes  avec le sien. La 101 roule le dimanche 28 avril en double-traction avec d'autres machines ne pouvant plus assurer le freinage des rames. En 2013, après la Fête, plusieurs mois sont consacrés aux finitions et à la fin de l'été la 101 intègre le roulement des machines sur le service régulier. (Source : http://www.cfbs.eu/fr/)

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires