• Seine et Marne

    Seine et Marne

    Crécy-la-Chapelle est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Créçois.

    La commune de Crécy-la-Chapelle est née le 1er octobre 1972 de la fusion entre les anciennes communes de Crécy-en-Brie et de la Chapelle-sur-Crécy.

    Crécy aurait été habitée dès l'époque néolithique. Crécy faisait partie autrefois de la Brie champenoise, de la généralité de Paris, du diocèse de la subdélégation et du grenier à sel de Meaux

    Crécy est d'origine gauloise comme le démontre la découverte, en 1842, d'un hypogéeceltique, puis d'un second en 1887. Crécy aurait été fondé en 930 av. J.-C. par le duc d'Hibros venu en Gaule à la tête de 2 000 Sicambriens. La rive gauche est le berceau du village, mais très vite il s'installe sur un petit îlot sous la protection du château seigneurial.

    Après que Jules César eut soumis la contrée, le village passe aux mains des rois de France sous Mérovée. En 277 après la conquête romaine, Aurélien passe par Crécy plusieurs fois en utilisant la grande voie romaine qui relie Senlis à Troyes. En 861, les Normands pillent, saccagent et brulent Crécy, Meaux, Melun et toute la région. Le château fut épargné en raison de sa forte défense. Couilly appartient à la châtellenie des seigneurs de Crécy-en-Brie jusqu'au XVIIIe siècle3. Vers le Xe siècle, la terre fut donnée aux Bouchard, seigneurs de Melun, ancêtres des Montmorency2.

    C'est à partir des IXe et Xe siècles que fut édifiée la première forteresse. Isabelle, comtesse de Crécy, apporta la ville en dot à Guy le Rouge, comte de Rochefort. Guy et son fils Hugues de Crécy se joignant aux ennemis du roi Philippe Ier de France dotèrent Crécy d'une redoutable défense.
    Comme c'était sa dernière possession, il fit grandir le village qui devint ville et l'a entouré d'un fossé alimenté par l'eau du Morin. Outre le château, il fit construire un formidable rempart double, flanqué de 99 tours, dont certaines existent toujours. Quatre portes voutées avec pont-levis permettaient d'y entrer : la porte de Meaux, la porte de la Chapelle, la porte de Dame Gilles et la porte Marchande qui a été supprimée au XVIIe siècle. La rébellion étant finalement matée par Louis VI, celui-ci confisque ses terres de Hugues de Crécy qui se retire alors dans un cloître où il termine ses jours. À sa mort, sa sœur Luciane, mariée à Guichard II de Beaujeu, hérite de ses biens, reprenant ainsi les terres de Crécy. Crécy passe ensuite aux mains de leur fils Humbert III de Beaujeu qui partit pour la Terre sainte

    Enregistrer