• Tolède - Un damasquineur pratiquant son Art.

    Tolède - Un damasquineur pratiquant son Art.

    Le damasquinage (de damaschino, mot italien dérivé de Damas) est une technique de décoration, qui consiste à enchâsser un fil de cuivre, d'or ou d'argent, sur une surface métallique, généralement en fer ou en acier, afin de créer différents motifs décoratifs et ornementaux. Le résultat de cette incrustation est appelée une damasquinure et l'artisan réalisant ces incrustations est un damasquineur. Ce type de décoration est très courant dans l'art médiéval.

    Le dessin, une fois arrêté à la pointe ou à l'eau-forte, est creusé à bords vifs. La surface que l'on veut damasquiner est donc préalablement ciselée puis, dans le profil ainsi créé, on introduit un fil en le martelant du centre vers les bords de telle manière que ces derniers se rabaissent sur lui et l'enchâssent. La pièce est terminée avec une lime douce et polie.

    Les Arabes en ont fait la meilleure application à la décoration d'armes (notamment les fusils et les harnachements utilisés dans les Fantasia) exportées dans tout le monde occidental. Aujourd'hui encore, cet artisanat perdure (par exemple à Meknès).

    Cet art a été très pratiqué dans l'Antiquité tardive en Gaule et à l'époque mérovingienne.

    Jean-Baptiste Dubos écrivait

    « Il y avoit alors dans les Gaules six atteliers où l'on forgeoit et fabriquoit toutes sortes d'armes et de machines de guerre. Dans trois autres on travailloit en damasquineure. Cet art qui est aujourd'hui de peu d'usage, étoit alors en grande vogue, soit pour orner les armes, principalement les défensives, dont tout le monde, jusqu'au simple soldat, se couvroit, soit pour embellir les vases et les ustenciles de cuivre ou d'argent destinés au service domestique. »

    L'incrustation d'or et d'argent a été pratiqué dès l'antiquité dans le bronze, en particulier dans l'art chinois à partir de la période des Royaumes combattants afin de transposer dans le métal les effets graphiques que proposait l'art de la laque, en vogue à cette époque.

    (Source Wikipédia)

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Port de Tolbiac - Paris 13 ème.Porto Seguro - Capoeira dans la rue. »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    17
    Lundi 21 Août à 20:03

    superbe artisanat merci du partage bonne semaine

    16
    Lundi 21 Août à 13:08

    What a beautiful precision

    15
    Jeudi 10 Août à 18:49

    Quel travail de patience, de l'artisanat mais aussi de l'art!

    bonne fin de semaine, temps bien gris ici

    14
    Mardi 8 Août à 10:47

    Bonjour Gérard,

    C'était (c'est???) la spécialité de Tolède. Il y a bien longtemps que je ne suis plus passé par là. Mais là aussi, le "made in china" a fait des ravages arf

    Bonne semaine,

    Frans

    13
    Vendredi 4 Août à 16:30

    Bonjour, c'est tout un art, et j'adore le résultat final,  je te souhaite une bonne journée, et un bon w end, bisous

    12
    Mercredi 2 Août à 23:13

    photo et explications extra!!! amitiés

    11
    Mardi 1er Août à 22:35

    Merci pour les explications, travail d'orfèvre

    10
    Mardi 1er Août à 11:22

    Intéressant de voir un artisan au travail !
    Bonne journée Gérard

    9
    Mardi 1er Août à 09:26

    Chouettes explications

    JP

    8
    Lundi 31 Juillet à 21:36

    C'est un travail de grande précision

    Merci de nous présenter ce travail d'artiste

    Bonne soirée

    Bises

     

    7
    Lundi 31 Juillet à 20:26

    une publicaion très intéressante Gérard..

    un travail que je n'ai javais vu..

    un beau portrait de cet artisan

    merci pour le partage

     

    belle soirée

    6
    Lundi 31 Juillet à 11:45
    Captain Guildive

    Une très belle activité que l'on voit peu chez nous c'est évident.

    5
    eva
    Lundi 31 Juillet à 11:05

    quel art et quel travail de précision, je pensais d ' abord que cela avait un rapport avec le cuir!

    bisous et belle journée

    4
    Lundi 31 Juillet à 09:52
    Roguidine

    Bonjour Gérard,

    Un article très intéressant , une belle photo, dommage qu'on ne voit pas bien le travail fait !!

    Bonne journée, bises

    3
    CATALANE
    Lundi 31 Juillet à 07:22

    Et bien j'en ai appris aujourd'hui, et grâce à toi. Le damasquinage, je n'en avais jamais entendu parler ! Belle photo en tous les cas. Bisous, bisous.

    2
    Lundi 31 Juillet à 06:17

    Bonjour Gérard. J'ai beaucoup appris en lisant ton article étayé d'une belle photo. J'avais déjà vu des oeuvres de cet art mais je n'en connaissais ni l'origine, ni la technique. Merci du partage et bonne semaine.

    1
    Lundi 31 Juillet à 05:23

    excellente compo et info merci du partage bonne semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :